• 7003-1000.jpg
  • 2744-1000.jpg
  • 7512-1000.JPG
  • 3805-1000.JPG

Pour les apiculteurs, les preuves de la nocivité du pesticide existent, malgré l'avis positif donné par l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), qui a permis l'autorisation. Le président de l'Unaf cite une étude réalisée à l'université de Bologne (Italie) selon laquelle :

« Après trois ans d'interdiction des insecticides néonicotinoïdes [dont fait partie le Cruiser, ndlr] sur le maïs, la mortalité des abeilles dans les régions maïsicoles est passée de 37,5% à 15%, alors que les mortalités sont de 30% en moyenne dans les autres pays de l'UE où ces familles de produits sont utilisés. »

Et quand Bruno Le Maire dit qu'il réévaluera chaque année l'autorisation du Cruiser, Olivier Belval a surtout l'impression que le ministre autorise Sygenta « à se servir du territoire français comme cobaye ». Et puis, quand il s'agira de faire le point sur la récolte de miel, au printemps, « ce sera précisément la campagne électorale », remarque l'Unaf.

 

http://www.rue89.com/rue89-planete/2011/11/17/frelon-asiatique-pesticide-abeilles-mortes-les-piques-de-bruno-le-maire